Projet 9 pour réduire le gaspillage alimentaire

Si vous parlez aux gens qui m’entourent, vous apprendrez assez rapidement que je déteste profondément deux choses en matière alimentaire:

  1. Jeter de la nourriture. Croyez-moi, je pousse toujours très loin les limites des fameuses dates de péremption. En fait, je ne les regarde jamais. Avant de mettre quelque chose au compost, il doit échouer mes 3 tests: yeux, nez, bouche. Si ce n’est pas le cas, je le mange peu importe la date et je n’ai jamais été malade de ma vie. Laissez moi vous dire que ma mère, mes amis et mes collègues de travail se bidonnent pas mal car, ils savent que, pour que j’accepte de jeter des aliments à la poubelle, il faut pratiquement qu’ils s’y rendent par eux-même. J’exagère un peu mais à peine.
  2. Les agents de conservation. Les aliments transformés regorgent de sel et de produits douteux dont il est quasi impossible de prononcer le nom pour assurer leur conservation une fois rendus à la maison. Si j’ai besoin de Google pour comprendre de quoi est composé ce que je mange, c’est un problème! OUT, je ne veux pas de ça dans mon estomac.

Pourquoi je vous parle de ça? C’est que, à la fin d’octobre, le Projet 9 a été lancé et que j’ai décidé d’y adhérer.

C’est quoi?

Projet 9 c’est un mouvement qui rassemble des personnes qui trouvent que le gaspillage alimentaire est un enjeu majeur qui mérite qu’on s’y attarde en changeant nos habitudes de consommation. En 2050, la Terre comptera 9 milliards de bouches à nourrir d’où le nom Projet 9. Il faut donc être évolutionnaire et modifier ses comportements afin de faire face à l’un des plus grands défis planétaires : cesser le gaspillage alimentaire. Comment? en adoptant les aliments « HPP Fraîcheur Prolongée ».

Qu’est ce qu’un aliment « HPP Fraîcheur Prolongée »?

C’est un aliment frais qui a été traité par la technologie HPP (Hydro Procédé de Protection). Comment ça marche? C’est tout simple. L’aliment est d’abord scellé dans son emballage flexible et hermétique ou sous-vide puis il est soumis  à une  pression extrême. Tellement, que toutes les bactéries qui sont responsables de la dégradation des aliments sont écrasées et détruites. Résultat: la durée de conservation de l’aliment est triplée par rapport aux aliments non traités. Le tout sans aucun ajout d’additif chimique ni d’agent de conservation artificiel. On a besoin que d’eau et d’électricité.

Les aliments ayant subi ce procédé arborent fièrement le logo «HPP fraîcheur prolongée» ils est donc facile de les retrouver à l’épicerie et ils et se gardent beaucoup plus longtemps au frigo. Prenez note, toutefois, qu’après ouverture, leur durée de vie est équivalente à celle d’un produit non traité. Pour la liste des producteurs québécois qui participent au Projet 9, c’est juste ici.

 

Est-ce que ça change le goût des aliments?

Aucunement. Le procédé n’altère aucunement le goût, la texture ou la fraîcheur des aliments, ceux-ci conservent toutes leurs valeurs nutritives, incluant leurs vitamines et leurs antioxydants naturels. Voici une photo de ma glacière de produits Projet 9.

IMG_8236

Allez, participez vous aussi au Projet 9 et adoptez  les produits HPP. Ainsi, vous aurez plus de faciliter à gérer votre frigo, vous économiserez et, bien sûr, vous réduirez le gaspillage alimentaire. Selon le MAPAQ, chaque ménage canadien jette, en moyenne, 1000$ d’aliments à la poubelle chaque année. Pensez-y! Il est grand temps de changer nos habitudes et les produits HPP sont là pour nous y aider!

Projet 9 Web | Facebook | Twitter

Steph emerald2