Mai: nouvelles et nouveautés gourmandes

Le mois de mai est terminé! Je suis un peu en retard pour les découvertes gourmandes du mois mais, rassurez-vous, c’est pour une bonne raison. J’étais sur la route de la péninsule acadienne. Je vous reparle de tout ça bientôt mais d’ici là voici les nouvelles du mois.

Au rayon des fruits et légumes: Mamzell’s

Vous les connaissez, je vous en ai parlé par le passé. Les pommes de terre Mamzell’s sont sur nos tablettes depuis quelques mois déjà. Mais en voici des petites nouvelles! Elles sont maintenant prêtes à cuire, au micro-ondes, au four ou, bien sûr, au BBQ. Elles sont lavées et vendues directement dans la barquette, il ne vous reste qu’à les assaisonner à votre goût: un peu d’huile d’olive, des herbes, des épices et hop!, le tour est joué! Mais, pour moi, qui adore littéralement les pomme de terre, je les déguste seulement avec un filet d’huile d’olive. Vraiment, j’ai adoré. Comme j’habite seule, le format est parfait, j’en ai pour un repas et un lunch. Je vais en racheter c’est certain. On les retrouve chez Métro et chez IGA à 3.99$.

Vous êtes en pannes d’inspiration pour assaisonner vos petites Mamzell’s, voici deux suggestions:

Recettes assaisonnement

Mamzell’s Web | Facebook | Instagram

Au rayon des produits réfrigérés: Iögo Protéine

Il y a du nouveau chez Iögo qui propose depuis quelques semaines, le Iögo Protéine, un yogourt à teneur élevée en protéines. Il contient 10 g de protéine par portion de 125 g et est composé de yogourt grec à 0% de matière grasse, sans gluten, sans gélatine et sans agent de conservation. On le retrouve en quatre différentes saveurs : cerise noire, lime des Keys, chocolat et vanille. Mes 2 préférées: lime et cerises noires, Miam! À la collation du matin, avant d’aller au gym, il est parfait pour moi! Iögo Protéine est offert au prix de 3,99 $ par emballage de 4 contenants de 125 g dans la plupart des épiceries et des marchés d’alimentation au Québec.

IOGO-famille-Protein (1)

Iögo Web | Facebook | TwitterInstagram

Au rayon de la boulangerie: pain au babeurre de Boulange des Campagnards

Je vous entends: du pain au babeurre? Hein? C’est quoi ça? Le babeurre est le petit lait du beurre, c’est à dire un résidu liquide obtenu lors de la fabrication du beurre à partir de lait ou de crème. On l’utilise régulièrement en pâtisserie et en boulangerie. Et c’est ce qui a inspiré Boulange des Campagnards pour son nouveau pain. Je dois vous le dire, c’est vraiment un des meilleurs pain blanc tranché que j’ai mangé de ma vie. C’est moelleux, ça mes amis, c’est à peine croyable. Et le goût est doux, très légèrement sucré et crémeux, vraiment j’ai adoré. Je vous le dis, ça fond dans la bouche.

Et, comme pour tous les 14 pains de Boulange des Campagnards, le pain au babeurre est fabriqué chaque jour dans des boulangeries québécoises avec des ingrédients frais de chez nous, de première qualité, sans colorant ni arôme artificiel. On aime! On mange ça avec quoi? Même chose que d’habitude, je dirais, mais qu’il se mariera à la perfection à différents beurres, fromages, tartinades et compotes, tant sucrés que salés. Il sera également idéal pour le pain doré ou le pudding au pain. Pour des idées recettes, c’est juste ici. On le retrouve dans tous les Métro, IGA, Super C, Walmart et leurs bannières au prix de détail suggéré de 3.99$.

Boulange des Campagnards Web | Facebook | Instagram

Un resto: Le Blumenthal

Nouvellement installé dans la Maison des Festivals (en plein coeur du quartier des spectacles, dans l’ancien Balmoral), le Blumenthal, qui doit son nom à l’édifice centenaire dans lequel il est situé et qui abritait, à l’époque, la maison de confection pour homme Blumenthal & Sons, se veut une brasserie qui nous propose une cuisine qui nous ressemble, avec un menu rempli de souvenirs signé Rémi Brunelle (Leméac, Albert Bistro). Vraiment, un endroit parfait pour un dîner d’affaires, un 5 à 7, un repas avant ou après un spectacle ou un encore souper entre amis et ils sont ouverts de midi à minuit, 7 jours sur 7. On aime! Et notez, qu’ils ont environ 150 places en terrasse, c’est tu pas assez génial ça! Parce que, un jour, il devrait faite beau!

La maison est dirigée d’une main de maître par Sarah Bergeron (Auberge Saint-Gabriel), Nicolas Urli (Flyjin, Hà, Jatoba) et Paolo Di Pietrantonio, en partenariat avec la Maison du Festival. Les vins sont sélectionnés par Jean Benoit Hinse et la déco, complètement folle, est signée Gauley Brothers (Foiegwa, Atwater Cocktail Club, Bird Bar). Imaginez, il y a un arbre dans la salle! C’est cool!

18664659_1676009695757574_3221026086266573790_n

A quelques semaines du lancement de la saison des festivals à Montréal, vous devez absolument ajouter cette nouvelle adresse à votre liste d’incontournable. De mon côté, j’ai déjà hâte d’y retourner.
Le Blumenthal Web | Facebook |Instagram

Du vin: Chardonnay de Fat Bastard (SAQ :  13188727, 13.55$)

Le Chardonnay de Fat Bastard vient de faire son apparition à la SAQ et rejoint la Syrah déjà disponible depuis l’automne.

17760188_1176592805796000_5104405560749472012_n

Crédit-photo: page Facebook Fat Bastard

On nous propose ici un Chardonnay plus corsé d’un jaune doré et riche, fabriqué avec des raisins issus de vignobles sélectionnés dans le Languedoc-Roussillon couvrant les rives du Rhône à l’est, Carcassonne à l’ouest, les contreforts du Massif Central au nord et tout le chemin vers la côte méditerranéenne au sud. Au nez, retrouve des arômes complexe de vanille et de chèvrefeuille ainsi que des nuances subtiles de chêne. En bouche, nous avons droit à une explosion de fruits tropicaux qui se développent en une longue finale toastée et grasse pour le palais. Il sera parfait pour l’apéro et à table, il accompagnera judicieusement le saumon cuit, le steak de thon grillé, les fruits de mer, les viandes blanches (poulet, veau aux champignons) et les fromages. A découvrir!

Fat Bastard Web | Facebook | Twitter | Instagram

Crédit-photo Image à la une: VisualHunt

Steph emerald2

Laisser un commentaire