Quand Boulange des Campagnards t’invite au Lac St-Jean

Vous le savez, je collabore régulièrement avec les pains Boulange des campagnards. J’adore leur philosophie et c’est le pain que je mange chaque jour à la maison. Ils m’ont invité à la fin du mois d’août à visiter 2 de leurs producteurs au Lac St-Jean, un producteur de bleuets séchés, Bleuets Nordic, et un producteur d’avoine, la Ferme Olofée. Comme rencontrer des producteurs et des artisans est l’une des plus grandes satisfactions que m’apporte ce blogue, j’ai accepté leur invitation avec un immense plaisir. Voici donc un p’tit résumé de ma journée.

C’est donc par un beau jeudi matin un peu nuageux que je me suis envolée à bord d’un coucou en direction de Dolbeau-Mistassini en compagnie de Nancy, Marie-Eve, Christelle, Anne-Laure, Hubert (qui nous a rejoint sur place) et de Louis-François Marcotte, porte-parole de la marque. Moins d’une heure plus tard, nous nous posions à l’aéroport de Dolbeau Mistissani située en plein coeur… d’une bleuetière! On avait à peine mis un pied au sol que les champs de bleuets sauvages s’étalaient autour de nous, à perte de vue.

14604870_954418414686073_5527325039087310366_n

14563423_954414451353136_2462726076813969731_n

Le bleuet sauvage, c’est le summum du bleuet. Les plants sont tout petits et les bleuets sont minuscules mais, selon les experts, c’est à dire les gens du lac St-Jean, ce sont les plus savoureux. Comme ceux qui sont destinés à être consommés frais sont, la plupart du temps, cueillis à la main, ils sont rares sur le marché et leur prix est plus élevé. Les bleuets sauvages sont principalement utilisés à des fins de congélation. Chez Bleuets Mistassini, on procède mécaniquement, grâce à un tracteur inventé puis amélioré, au fil des années, par les cueilleurs eux-mêmes!

Ensuite direction Bleuets Nordic qui, quant à eux, procède au séchage des bleuets qui auront préalablement été cueillis puis congelés par Bleuets Mistassini. Ce sont ces bleuets qui seront utilisés dans la fabrication de la Miche au Grain Muesli aux bleuets et canneberges du Québec de Boulange des Campagnards.

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

Nous avons par la suite repris la route en direction de St-Félicien, pour visiter les membres de la famille Lepage-Tremblay propriétaire de La ferme Olofée. Ici, on produit et on transforme des céréales. Nous avons d’abord été accueilli par Bernard, Bergerette, Virginie, Raphaël et Rose-Alice qui nous attendaient pour un lunch rustique dans la grange. OMG!!! Quel décor magnifique! Au menu, des salades et des sandwichs dont les recettes crées par Louis-François Marcotte se retrouvent sur le site de Boulange des Campagnards (coup de coeur pour celle aux bleuets sauvages, à la ricotta et au miel du Lac St-Jean). Les membre de la famille Lepage-Tremblay ont profité de ce moment de répit pour nous raconter leur passionnante histoire.

Après avoir jeté un oeil à la machinerie agricole nécessaire à la culture de l’avoine, nous avons repris la route, cette fois en direction des champs et de l’usine de transformation. C’est ici que j’ai constaté tout le travail nécessaire à la réalisation des flocons d’avoine qui se retrouve dans mon gruau matinal. Pas moins de 40 étapes sont requises pour transformer le flocon du champ à notre assiette. Imaginez, 40!! On récolte, on sèche, on trie, on décortique, on pèse, on calibre, on cuit, on écrase et finalement, on re-sèche pour atteindre le taux d’humidité parfait. Je ne sais pas pour vous mais moi, je ne regarderai plus jamais un flocon d’avoine de la même façon.

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

14581291_954414534686461_866308264257752735_n

Sur le site de la ferme Olofée, j’ai retrouvé ce petit vidéo où Bernard nous explique, mieux que moi, la culture de l’avoine en détails.

Les grains d’avoine de la Ferme Olofée sont notamment utilisés dans la fabrication de la Miche à l’avoine et au quinoa de style maison de Boulange des Campagnards.

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

Crédit-photo: Boulange des Campagnards

C’est donc le coeur un peu triste mais la tête remplie de souvenirs heureux et de magnifiques rencontres, toutes plus inspirantes les unes que les autres, que nous avons repris la route de Montréal. Même le soleil s’est finalement pointé pour saluer notre départ. 14494648_954418444686070_434451354827458943_nJ’ai un immense respect pour les gens qui se lèvent chaque jour pour que nous puissions mettre quelque chose dans nos assiettes. Cette journée là,  j’ai eu le plaisir de mettre un visage du certains d’entre eux, de les écouter me raconter leur quotidien, leurs joies et leurs difficultés et j’ai été à même de constater tout le travail et l’énergie requis à la production de certains des ingrédients qui constituent un simple pain, pain que je mange quasi à tous les jours sans jamais y penser. Vous me demandez pourquoi je tiens ce blogue? Je vous réponds, pour ça… pour saluer ces gens qu’on oublie beaucoup trop souvent.

Bon, la rédaction de ce billet m’a donné le goût de manger des muffins aux bleuets! Après avoir refermé mon ordi, je me suis donc mis aux chaudrons pour cuisiner une batch de petits gâteaux. J’ai cuisiné la recette de Ricado que vous trouverez juste ici mais j’ai remplacé les bleuets frais par des bleuets séchés (bien sûr, ceux reçus chez Bleuets Nordic!) et j’ai ajouté quelques amandes effilées, délicieux!

Merci à tous ceux qui ont rendu ce séjour possible Boulange des Campagnards, Bleuets Mistassini, Bleuets Nordic, la Ferme Olofée et Massy Forget Langlois.

Steph emerald2


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /nfs/c11/h03/mnt/198106/domains/curiositesetgourmandises.com/html/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire